................................................
 
 
        
 
 
......
 
 

L'église, le clocher, les cloches

Les photos ci-dessous sont des miniatures, (Sauf cloche centrale) cliquez dessus pour les voir en format normal. 

Ranchalaises, Ranchalais, avez vous déjà vu les cloches qui rythment vos journées ?

"Les notes entre guillemets sont les mots gravés sur la cloche concernée"

La grosse cloche centrale
"Laudo deum plebem voco - Je bénis le berceau de l'homme sur la terre - Je m'appelle Jeanne Marie Clotilde - Mon parrain est M. Jean Bte Duclos - ma marraine est Mme Marie clotilde Duclos - 1898"
 
cloche1.jpg (32027 octets) cloche3.jpg (36042 octets) cloche4.jpg (34392 octets)
cloche15.jpg (27706 octets)
La cloche sud 
"Maria Blandine A.D. 1961 - Je remplace ma soeur fèlée en 1960 - M l'abbé Pupier curé de Ranchal - M. Fouillet Jules Maire" "Natalia Canto - Je sonne le rappel de l'âme vers Dieu - Mon parrain M. Chavanis Clovis Marie - Ma marraine Mme Maria cortey son épouse."
cloche19.jpg (27392 octets)
La cloche Nord 
"Grandinen Fugo - Je sonne le courroux du ciel et du tonnerre - Je m'appelle Pétronille Marie Euphrasie - Mon parrain est M. Pétrus Corgié - Ma marraine esr Mme Euphrasie Grandet - 1898 - Ch. Arragon Ingr chevalier de Léon XIII - Fondeur Lyon"
cloche20.jpg (28330 octets)
La cloche Ouest
"Cognosco oves meas - Gratia plena - Sa sainteté léon XIII  pape - Le cardinal Coullie archevèque - Jean Laurency curé - François Verchery vicaire - Clovis Chavanis maire"
 
cloche9.jpg (35809 octets) cloche12.jpg (33502 octets) cloche13.jpg (46739 octets)
La charpente du clocher
Entièrement en bois.
L'ancien système d'horlogerie
Situé juste sous les cloches
La place de l'église vue du clocher

L'histoire de notre église :

Rien de précis sur l'age de notre paroisse. Nous savons seulement qu'elle a au moins 600 ans.
Le Saint patron de la paroisse : Saint Martin
(En savoir plus : Voir "Saint Martin " dans la page "annexes historiques" en cliquant ici )


1670 : On retrouve les premières traces de l'église dans un document daté du 11 mars, il mentionne la visite de Monseigneur Colbert, évêque de Mâcon pour faire l'inventaire des objets appartenant au culte et la vérification des caisses qui contiennent l'argent des messes et des œuvres et de la fabrique (entretien).(Archives du presbytère de Ranchal)

1744 : Un document fait état de la construction du lambris de l'église par les soins de Messire Jourdan, curé du lieu et sieur Goyne et Toussaint Tribolet, fabricien (chargé de l'entretien) de la dite paroisse. On peut lire sur un document signé du curé Garambois du 17 février : « Ont été ôté le vieux christ à cause de sa laideur et on a mis le petit qui a coûté 15 livres et la croix en bois d'olivier est peinte avec une poutre, 10 livres ; la voiture de Thizy à ici 20 sols. Le tout 26 livres ». Le 13 Juillet 1744, un document fait état de la bénédiction d'une cloche nommée Marie.

1745 : Le trois octobre l'évêque de Mâcon constate que l'église  (qui était alors entourée d'un cimetière) et tous les accessoires sont très usagés. 18 août 1749 bénédiction d'une cloche. 1752 agrandissement et blanchiment de l'église de huit pieds sur le devant par Joseph Polloce, fabricien et Garambois, curé.(Coût : 320 livres).

1756 : La croix de la mission fut plantée et bénie le 18 juin. Grâce aux quêtes faites pendant la mission, l'église se voir attribuer près de 500 livres avec lesquels on la fera carreler car elle n'était pavée que de pierres brutes.

1783 : Le 13 juin, bénédiction de la grosse cloche.

1791 : le prêtre de Ranchal (Claude Marie Labrosse) prête le serment prescrit par le décret du 27 novembre 1790, avec réserves et restrictions. Quelques semaines plus tard, lui et son vicaire (Monsieur Dupont) se rétractent et deviennent hors la loi. Le 26 août suivant, un arrêté du département de Rhône et Loire les dénonce à l'accusateur public de Villefranche et il les poursuit comme perturbateurs du repos public (A.D.69/L 107). S'ils peuvent échapper à l'échafaud, la déportation dans les bagnes de Cayenne les guette. Ils continuent leur sacerdoce en cachette dans les fermes bienveillantes de la région. 
L'abbé Deschavanne - Chiramondant, curé constitutionnel remplace le prêtre Labrosse jusqu'à la fin de l'église constitutionnelle. La population lui mènera la vie dure. Quand il sort du presbytère, on ne lui témoigne aucune sympathie, on lui crie "ô loup, ô l'intrus, ô le sacrilège!". On refuse de porter la croix à l'occasion des enterrements, de témoigner pour les actes de catholicité, le soir on tire des coups de feu et on lance des pierres contre ses volets. Il raconte lui même ses mésaventures : " Un jour, des femmes m'ont fait sortir de la cure et ont pris mes meubles pour les sortir, m'ont couru de maison en maison, m'ont tiré de coté et d'autres ont déchiré ma soutane... Le jour de la Saint Martin, je voulus dire les vespres, une troupe de jeunes gens entourèrent l'église de Ranchal, j'en fis fermer les portes et ils ne cessèrent de jeter des pierres pendant la bénédiction."

L'église fut refaite au début du XIX ème siècle, et je pense que c'est à l'occasion de cette reconstruction que fut déménagé le cimetière qui se trouvait alors autour de l'église
.

1897 : Nous pouvons noter à la date du 10 octobre 1897 (un dimanche) l'incendie du clocher de Ranchal, la flèche tombe sur la toiture, les dégâts sont énormes, les quatre cloches furent retrouvées à moitié fondues. Tous les habitants du village ont luté contre le feux avec courage pendant des heures (Particulièrement cités : M Laurency, curé – M. Verchery, vicaire – M. Botton, boulanger – M. Joly, épicier.) Pour la reconstruction, M. Auguste Gonnet dressa au plus tôt deux plans et devis, l'un très simple, l'autre très flatteur, c'est le deuxième qui fut retenu. 

1898 : C'est le 21 juillet 1898 que les cloches furent refondues puis baptisées le 25 septembre, le 28 septembre 1898 eu lieu l'inauguration de l'église reconstruite. (Réception finale des travaux le 25 février 1899).

1928 : Le curé Bréchet se réjouit de l'électrification de l'église. Les lampes sont très simples (fer blanc), les habitants sont invités à se cotiser pour acheter un abat jour plus riche (Le premier placé imposera son modèle aux autres en vertu de la symétrie. Il se réjouit également du retour de la statue de la vierge après réfection, on acquiert alors un lustre de 12 lampes pour la couronner. 

1956 : quelques réparations sur l'église. 

Photo_052.jpg (57543 octets)   Photo_056.jpg (52901 octets)


1987 :  Décès du dernier curé de Ranchal & Thel, l'abbé Laurent Pupier qui était très apprécié de tous. (Je suis très heureux que son nom soit gravé sur la cloche sud. En toute humilité, Je lui dédie cette page.)  

1994 : le projet de restauration de l'église se concrétise et les travaux commencent.

NB : L'accès au clocher est dangereux et fermé.

 
     
 
 
 
 

Retour page d'accueil