..
..............................................
 
 
        
 
 
......
 
 

NOTRE DAME DE LA ROCHETTE

Notre Dame de la Rochette
(Fond d'écran téléchargeable sur la page "photo")
Le Choeur La Vierge


Sainte Anne La vierge et l'enfant Jésus du Choeur St Joseph


Toute l'histoire de notre Madone.

1868 : Naissance du projet « Notre Dame de la Rochette » dans l'esprit du curé Sauzéat (1815/1888). Pour la population rurale, la question financière reste un problème insurmontable. Ranchal se rappelle avoir quémandé l'impératrice Eugénie, la pieuse épouse de Napolèon III, huit années auparavant, pour l'achat d'un dais de procession, et l'avoir obtenu. Le blason impérial qui s'y trouve marqué en témoigne encore. On se souvient aussi que l'impératrice avait donné pour la colossale statue de N. D. de France au Puy 213 canons russes pris à Sébastopol. (Elle décède à Madrid en 1920.)

 L'abbé Sauzéat, curé de Ranchal depuis 1860, lui écrit hardiment. Voici un passage de sa supplique conservé dans les archives de la paroisse :

« Nous conjurons Votre Majesté de venir à notre secours. Quelques vieux canons brisés, quelques morceaux de fonte même seraient une matière durable pour élever ce monument ».

Nous ignorons ce que répondit l'impératrice. Quoi qu'il en soit, elle envoya 1000 francs. La somme était belle mais loin de suffire. Que faire ? on souscrivit. Souscription de pauvres gens, hélas ! Ce qu'il manquait, on le demanda à une loterie. La somme recueillie n'était pas encore suffisante. On quémanda Poule, Thel et Saint Bonnet, les communes voisines. Cette fois, la somme était atteinte (4 000 francs). Quelques mois s'écoulèrent puis l'on vit apparaître entre ciel et terre, majestueuse et gracieuse à la fois, au sommet d'une tour d'une dizaine de mètres, la remarquable statue qui attire de très loin les regards et qui a rendu la colline de la Rochette célèbre à jamais. Elle est l'œuvre de Fabisch, le célèbre artiste qui sculpta la statue en marbre blanc de la grotte de Lourdes (1865) et la statue de la vierge de Fourvière à Lyon (1851).  

1871 : . L'inauguration, retardée par la guerre de 1870 ne se fit qu'en 1871 lorsque la statue colossale est amenée de Lyon. Jamais Ranchal ne vit plus grandiose cérémonie, une procession de plusieurs milliers de personnes. L'archevêque de Lyon, Monseigneur de Genoulhiac lui-même, qui ne se déplaçait guère à cette époque, était présent.
La gravure d'époque ci-contre montre bien  le monument tel qu'il était à l'époque (La statue repose sur un socle composé uniquement de quatre piliers formants quatre ouvertures, sans chapelle).
Cliquez sur la gravure si vous voulez mieux la voir.
Madone gravure.jpg (20135 octets)


1879 / 1880 : Ce n'est que près de dix années après l'inauguration qu'on ajouta au monument la gracieuse chapelle qui fait de Notre Dame de la Rochette un monument remarquable. Ceci grâce à la générosité de Mademoiselle Françoise Desbas, (demeurant au hameau "Comby") qui versa 80 % du coût total des travaux estimé à 13 000 francs. C'est Monsieur Claude Etienne Gonnet, son neveu qui fit élever la chapelle en participant lui-même financièrement et comme organisateur. L'argent manquant fut trouvé auprès de nombreux donateurs. Les Ranchalais fournirent leurs bras et leur temps, tous les blocs de pierre furent transportés depuis Saint Maurice par des chariots tirés par des bœufs.


Schéma extrait de http://www.123balade.com/article-32748406-6.html

1921 : En cette année eut lieu la grande fête du cinquantenaire de Notre Dame de la Rochette (Voir cartes postales ci-contre).
Photo_048.jpg (51444 octets)
La madone est très mal en point, au bord de l'écroulement, il faut urgemment une consolidation de la statue sur le point de tomber, une réfection de la toiture gravement endommagée, refaire le revêtement de la tourelle et du portique lézardé. C'est une souscription publique et une tombola qui permettront cette réfection.
cinquantenaireMadone.jpg (35682 octets)

1951 : Encore une grande fête au village pour les 80 ans de notre chère Madone.
Programme  de la fête de 1951 : 10 heures, grande messe en plein air à N. D. de la Rochette. 14h30 Départ du pèlerinage pour le sanctuaire (Avec le Cardinal Gerlier, archevêque de Lyon). Après la fête religieuse, Kermesse, tirage de la grande tombola de la Madone, grande réjouissance avec les renommés frères Bambous, de Cours, dans leur spectaculaire numéro.

Dsc01667.jpg (26284 octets)          Dsc01666.jpg (74559 octets)   

Fin du vingtième siècle : Triste époque. Scandale et stupeur à Ranchal : plusieurs vols ont lieu dans le sanctuaire (chaises et grand lustre central). La Madone reste encore ouverte au public en permanence. Pour combien de temps ? Devra-t-on un jour en verrouiller la porte pour la protéger des voleurs irrespectueux ?

De nos jours, des bénévoles en assure l'entretien gratuitement mais les fournitures ont un coût, n'hésitez pas à faire brûler un cierge et à jeter quelques euros dans le tronc.

Quoi qu'il en soit, notre Madone est toujours là et son regard plein d'amour dirigé vers le village nous semble être la plus belle des protections...

 
 

 

 

Retour page d'accueil